Animal hoarding - syndrome de Noé

L'animal hoarding, nommé en français le syndrome de Noé et parfois décrit  comme les « collectionneurs » d'animaux dont les bonnes intentions ont mal tourné - sont maintenant reconnus comme des individus dont la maladie mentale ou la contrainte peut entraîner un comportement criminel avec des conséquences désastreuses pour les animaux.


Photo crédit: Examiner.com

Le terme « animal hoarding » fait référence à la nécessité compulsive de recueillir  des animaux pour le plaisir de prendre soin d'eux qui se traduit par la négligence ou l'abus accidentel ou involontaire.  La plupart des collectionneurs d'animaux sont victimes de leurs bonnes intentions et finissent émotionnellement accablés, isolés socialement, et finalement éloignés de la famille et les amis.  Le problème provoque d'immenses souffrances pour les animaux et les gens.  Il crée également une grande dépense pour les refuges pour animaux locaux et peut exiger des efforts régionaux et nationaux pour trouver des foyers pour un grand nombre d'animaux.

L'animal hoarding est l'une des formes les plus graves de cruauté envers les animaux, affectant des dizaines de milliers d'animaux - surtout les chats et les chiens - dans les communautés à l'échelle nationale. Les collectionneurs gardent un grand nombre d'animaux pour lesquels ils ne fournissent même pas les soins les plus élémentaires. Parfois des centaines de chiens ou chats sont les pauvres victimes d'un seul collectionneur et présentent généralement des signes d'abus tels que la malnutrition sévère, les conditions médicales non traités, y compris des plaies ouvertes, les cancers et les maladies dentaires et oculaires de pointe, et la détresse psychologique sévère.

L’animal hoarding n’est autre qu’une maladie mentale ; c’est à dire un trouble psychologique et comportemental bien souvent associé à un état de détresse de l’individu atteint. Une perte de contrôle progressive mène le malade et ses animaux vers des conséquences néfastes pour l’ensemble de ces victimes. Les désordres les plus fréquents sont l’attachement aux animaux recueillis à considérer tel une substitution d’enfants, l’obsession de sauvetage en parallèle avec la conviction d’être la seule personne capable de s’occuper des animaux, la délusion de la réalité en demeurant aveugle face à la maltraitance envers ces animaux accumulés.

Les hoarders aiment les animaux ; hélas, ils les aiment mal… comme tous les  propriétaires d’animaux qui gardent leur chien attaché à la niche, leur lapin, leur rongeur ou leur oiseau dans une cage, leur poisson dans un bocal.

« Un collectionneur compulsif d’animaux diffère d’un agresseur, car son intention n’est pas d’exploiter les animaux, mais de les aider,» explique madame Geraghty de la SPCA de Montréal. «Il commence par avoir quelques chats et puis inévitablement cela devient hors de contrôle. Dans un environnement devenu surpeuplé, les chats doivent se débrouiller par eux-mêmes et voient d’autres chats devenir malades ou mourants, tout en se multipliant.»




intérieur de l'appartement de Donna Wilson

Qui accumule les animaux et pourquoi?

Comme avec d'autres actes de cruauté envers les animaux, il peut être impossiblede savoir avec certitude ce qui motive la violence infligée par les collectionneurs.  On estime que 72 % descollectionneurs sont des femmes et que les victimesanimales les plus courantes de hoarders sont des chats, suivie par des chiens.

Comment repérer un collectionneur :

  • Maintient un nombre anormalement élevé d'animaux;
  • Ne parvient pas à fournir une alimentation minimale , les soins vétérinaires , des abris ou à l'assainissement;
  • Refuse de reconnaître l'impact dévastateur de cette négligence sur les animaux.
Retirer les animaux d’un hoarding représente une libération pour ceux-ci. Malheureusement, les hoarders restés sans aide ressentiront à nouveau, tôt ou tard, ce besoin compulsif de posséder des animaux. Et ils recommenceront.

Parce que les taux de récidive pour les collectionneurs sont près de 100% en cas de récidive, la seulesolution à long terme pour arrêter leur comportement est de les empêcher de posséder des animaux.


Intérieur de la résidence de l'homme qui vivait avec 70 animaux

Reportages de fond sur le sujet

Animal Planet
Confessions - animal hoarding

Wamiz
Ils collectionnent les animaux : amour ou maltraitance ?


Animal Hoarding

Le syndrome de Noé

Inside Animal Hoarding
An In-deep look at the Phenoman

Télé-annimaux.com
Avoir des animaux jusqu'au délire