contrvenant à la
Loi sur la protection sanitaire des animaux
P-42

et

saisies

La famille Thibeault-Desjardins

André L. Desjardins
Jacqueline Thibeault
30, rang A
Saint-Paul-de-la-Croix


Une longue saga entoure la famille Thibeaut-Desjardins en St-Paul-de-laCroix au Bas St-Laurent.

Condamnations et saisies à répétition

Dès 2005, ANIMA-Québec a visité les lieux, y a trouvé plusieurs problèmes mais n’avait pas cru bon intervenir.

Récapitulatif des événements survenus avant octobre 2007:

  • 11 juillet 2005: réception par ANIMA-Québec  d'une première plainte concernant ce lieu de garde. Le plaignant recommande qu'une éventuelle inspection d'ANIMA-Québec se déroule avec assistance policière.
  • 5 septembre 2005: réception par ANIMA-Québec  d'une deuxième plainte concernant ce lieu de garde.
  • 22 novembre 2005: un agent de la Sureté du Québec (poste de la MRC de Rivière-du-Loup) communique avec ANIMA-Québec disant avoir reçu une plainte concernant ce lieu de garde. Informé d'une inspection  imminente par ANIMA-Québec , il suggère de la réaliser avec assistance policière.
  • 29 novembre 2005: première visite effectuée par ANIMA-Québec réalisée par Serge Bouchard avec assistance policière.
    Lien vers le rapport d'inspection d'ANIMA-Québec
  • Le ou vers le 22 décembre 2005:  envoie postal du rapport des recommendations relatif à la première visite d'inspection.
  • Les 27 juillet et 1er août 2006: Échange téléphonique  où il est question de se débarrasser des chiens et une demande d'aide à ANIMA-Québec.
  • Le ou vers  le 4 août 2006: envoi postal d'une lettre  rappelant les devoirs des propriétaires et gardiens de chiens et de chats en vertu de la Loi P-42 accompagnée d'une liste des refuges pour animaux.
  • 30 mai 2007: vérification à distance de ce lieu de garde par Louise Drolet: de la route, elle voit une vingtaine de chiens sur le terrain.
  • 13 septembre 2007: deuxième visite d'inspection par Louise Drolet avec assistance policière.
    Lien vers le rapport d'inspction d'ANIMA-Québec
    Lien vers le rapport d'infraction d'ANIMA-Québec

Lien vers le récapitulatif des événements survenus dans le traitement du dossier des Thibeault-Desjardins
(2005-2014)

2007



C’est en octobre 2007 que la famille a été mise sous la sellette avec un reportage de TVA qui faisait état que plus de 200 chiens étaient ébergés à l’intérieur comme à l’extérieur de la résidence. La famille demandait l’aide d’ANIMA-Québec pour trouver des familles à ses chiens. M. Desjardins avait contacté TVA afin d'obtenir de la nourriture pour les chiens que le monde des alentours ne cessaient de lui domper.  Même que des fois les chiens arrivaient du bois et s'installaient chez lui.

Lors du reportage,  André Desjardins affirmait que tous ces chiens étaient errants.  Cette affirmation avait été mise en doute par des défenseurs des droits des animaux accusant plutôt le propriétaire de 200 chiens de Saint-Paul-de-la-Croix dans le Bas-du-Fleuve d'exploiter une usine à chiots.

Reportage de Stéphane Tremblay (CIMT (TVA): Des chiens partout!


 

Première saisie


Ce n’est que le 27 novembre 2007 qu’ANIMA-Québec saisit 114 chiens dans la résidence. 120 chiens se trouvaient dans la maison lorsque l'organisme est passé effectuer la saisie pour des questions d'hygiène. Six chiens ont été laissés sur place parce que leur sécurité et leur bien-être n'étaient pas compromis.

Dès leur prise en charge, par ANIMA-Québec, les chiens ont été hébergés au Berger Blanc de Montréal et examinés par un médecin vétérinaire. Les animaux ont reçu les soins et les traitements nécessaires selon les diagnostics prononcés.

Lien vers le rapport d'inspection d'ANIMA-Québec

Lien vers le rapport d'infraction d'ANIMA-Québec 1
Lien vers le rapport d'infraction d'ANIMA-Québec 2



2008

Le 24 janvier 2008, ANIMA-Québec, dans un communiqué,  annonce que des chiens saisis sont maintenant disponibles pour adoption.

Dans le suivi des chiens saisis, ANIMA-Quéebc publiait sur son site:

« Durant la garde provisoire, six chiens sont décédés. Par la suite, l’état de santé et le comportement des 115 chiens ont été évalués. Sur ces 115 chiens, 20 ont été jugés non-socialisés ou trop malades et ont été euthanasiés. Sept chiens ont été jugés « personnalité limite ». Toutefois, ils ont été offerts en adoption au même titre que les autres.

Ainsi, 95 chiens ont été mis en adoption durant la fin de semaine du 25 au 27 janvier 2008.

88 chiens ont été adoptés lors de cette fin de semaine. Durant la semaine suivante, cinq chiens ont été retournés. De ce nombre, quatre ont été euthanasiés suite aux résultats des examens complémentaires faits par les médecins vétérinaires des nouveaux propriétaires. Un a été de nouveau adopté. Finalement, les sept chiens déjà identifiés « personnalité limite » ont été euthanasiés le jeudi 31 janvier car le potentiel d’adoption s’est avéré nul.

Donc, au total, 84 chiens on été adoptés, 31 euthanasiés et 6 sont décédés.»
 

2009

Première condamnation

Condamnation pour André Desjardins

Particulier 91 chiens

Pour des infractions constatées le 13 septembre 2007

  1. Étant gardien d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne lui donnant pas accès à de l'eau potable en quantité et en qualité compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.
  2. Étant gardien d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne lui donnant pas les soins de santé requis par son état.

Pour des infractions constatées le 27 novembre 2007

  1. Étant gardien d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne lui donnant pas accès à de l'eau potable en quantité et en qualité compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.
  2. Étant gardien d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne le gardant pas dans un habitat convenable et salubre.
  3. Étant propriétaire d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne lui donnant pas les soins de santé requis par son état.
Plaidoyer de culpabilité enregistré le 9 décembre 2009. Ordonnance de limitation du nombre d’animaux à 8 avec sa conjointe pour 2 ans

Amende : 200 $ / chef
Frais : 60  $P / chef
Total : 1300 $


Condamnation pour Jacqueline Thibeault

Particulier 36 chiens

Pour une infraction constatée le 27 novembre 2007

  1. Étant propriétaire d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne le gardant pas dans un habitat convenable et salubre.

Plaidoyer de culpabilité enregistré le 9 décembre 2009. Ordonnance de limitation du nombre d’animaux à 8 avec son conjoint pour 2 ans

Amende : 200 $
Frais : 60 $
Total : 260 $

Lien vers le 4ieme tableau des condamnations d'ANIMA-Québec (condamnation pour André Desjardins ET condamnation pour Jacqueline Thibeault


Lien vers le rapport d'inspection d'ANIMA-Québec
Lien vers le rapport d'infraction d'ANIMA-Québec 1
Lien vers le rapport d'infraction d'ANIMA-Québec 2

2010

Deuxième condamnation

Particulier 21 chiens et 6 chats

Pour des infractions constatées le 27 janvier 2009 chez les Thibeault-Desjardins

Étant gardien d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne lui donnant pas accès à de l'eau potable en quantité et en qualité compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.

Étant gardien d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne le gardant pas dans un habitat convenable et salubre

Déclarés coupables sur les deux chefs d'accusation lors d'un procès tenu le 22 octobre 2010.

Amende: 200 $/chef/déf.
Frais: 64 $/chef/ déf
Total: 1056 $


Lien vers le 5ieme tableau des condamnations d'ANIMA-Québec
Lien vers le rapport d'inspection
Lien vers le rapport d'infraction


2011

Deuxième saisie


Le 5 décembre 2011, ANIMA-Québec frappe encore chez les Thibeault-Desjardins. Une trentaine de chiens, soit tous les animaux à l'extérieur comme à l'intérieur ont été saisis et placés dans l'un des trois camions loués afin de les transporter.

Lien vers le rapport d'infraction d'ANIMA-Québec (5 décembre 2011)

ANIMA-Québec était déjà allé le 18 mai 2011 pour y constater l'infraction: a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne le gardant pas dans un habitat convenable et salubre.

Lien vers le rapport d'infraction (18 mai 2011)

Vidéo de la saisie par Nicolas Ouellet de l'hebdo Info-Dimanche




Reportage vidéo de la saisie par Stéphane Tremblay (CIMT (TVA): L'histoire recommence



Entrevue à TVA avec la présidente d'ANIMA-Québec, Caroline de Jaham



André Desjardins se défendait bec et ongles et tenait mordicus à affirmer qu'il n'est pas propriétaire des chiens.

«Ils sont à ma petite-fille, ils sont pas à moi. Je les avais donnés les chiens. J'ai pas de permis de chenil. Ils étaient supposés m'en donner un, mais je l'ai jamais eu. C'est pas chez nous icitte, en plus la maison est à ma femme, les chiens sont à ma petite-fille », avait-t-il commenté.

En entrevue, à l'émission Denis Lévesque, les Thibault-Desjardins dénonçaient cette saisie.

Entrevue des Desjardins à l'émission Denis Lévesque




2013


Troisième et quatrième condamnations

Pour des infractions constatées en 2011, les Thibeault-Desjardins ont écopé d'amendes totalisant 1 400 $ les 6 février et 20 mars 2013.

Infraction :

  1. Étant propriétaire d'un animal garde dans un but de vente ou d'élevage, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne le gardant pas dans un habitat convenable et salubre.

Date de l'infraction : 5 décembre 2011
Date du jugement : 20 mars 2013
Amende : 200$

Infraction :

  1. Étant propriétaire d'un animal garde dans un but de vente ou d'élevage a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne lui donnant pas accès a de l'eau potable en quantité et en qualité compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.

Date de l'infraction : 18 mai 2011
Date du jugement : 6 février 2013
Amende : 600$

Infraction :

  1. Étant propriétaire d'un animal, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne le gardant pas dans un habitat convenable et salubre.

Date de l'infraction : 18 mai 2011
Date du jugement : 6 février 2013
Amende : 600$

Lien vers la publication du MAPAQ
Lien vers le rapport d'infraction du 18 mai 2011
Lien vers le rapport d'infraction du 5 décembre 2011




Troisième saisie

Le 11 janvier 2013, Anima-Québec frappe de nouveau chez André Desjardins de St-Paul-de-la-Croix. Anima-Québec est reparti de chez les Desjardins pratiquement bredouille. En fait, seulement 4 chats auraient été confisqués cette fois.

Le 19 mars 2013, André Desjardins demande à Anima-Québec de le laisser mourir en paix.

Le 20 mars 2013, la cour a ordonné la saisie de tous les animaux domestiques. Jacqueline Thibault écopait d’une amende de deux cents dollars en plus d’une probation pour avoir gardé des animaux dans des lieux insalubres et dangereux.

De plus, Jacqueline Thibault n’a plus le droit de garder un seul animal domestique pour les cinq prochaines années.

La soeur d'André Desjardins, Jeannette Desjardins à L’Isle-Verte, a également défrayé les manchettes en 2013. Elle hébergeait environ 50 chats et devait se départir de ses bêtes selon un règlement municipal. 

Son histoire : une chatte avec ses chatons qui a parti le bal, il y a deux ans.TVA Rivière-du-Loup avait d'ailleurs fait un reportage sur le sujet.

2014


Quatrième saisie

Faisant suite à une plainte au MAPAQ, les inspecteurs procèdent à une inspection le 28 janvier 2014 qui donne lieu à une saisie le 3 févtier 2014.

Raison de la plainte:


Lien vers le rapport d'inspection du 3 février 2014

Le MAPAQ a frappé chez la famille Desjardins de Saint-Paul-de-la-Croix pour saisir une quarantaine de chiens et chats. La Sûreté du Québec était présente en assistance.  

À cette occasion 24 chiens et 2 chats sont saisis pourmanquement à une ordonnance de détenir des animaux.

De plus, 18 chiens ont également été saisis à la suite d'infractions constatées le jour de la saisie.


 Lien vers le rapport d'infraction donnant lieu à la saisie

Reportage de la saisie de Stéphane Tremblay (CIMT (TVA)



Photos prises lors de la saisie







Lien vers toutes les photos

2015


Cinquième condamnation


Condamnation le 5 mai 2015 de Jacqueline Thibault pour des infractions constatées le 10 janvier 2013 (jour de la 3ieme saisie).

Infraction:
  1. Étant gardien d'une femelle qui met bas ou qui allaite ses petits, ne s'est pas assure qu'elle soit gardée à l’ écart des autres animaux pendant un mois suivant la naissance des petits.

    Amende : 600$
  2. Étant gardien d'un chien héberge principalement à l'extérieur, ne s'est pas assure qu'il ait accès a une niche, ou a un abri en tenant lieu, qui est conforme aux exigences prévues par règlement.

    Amende : 600
Total des amendes: 1200 $


lien vers la publication du MAPAQ

Sixième condamnation


Cette fois-ci, c'est la fille, Claire Desjardins qui est condamnée le  5 mai 2015 pour uneinfraction constatée le 10 janvier 2013 (jour de la 3ieme saisie).

Infraction:
  1. Étant gardien d'un animal qui est blesse, malade ou souffrant, a compromis sa sécurité ou son bien-être en ne s'assurant pas qu'il reçoive les soins de santé requis par son état.
Total de l'amende: 600 $

lien vers la publication du MAPAQ

Septembre 2015 deux jugements...
et encore des animaux 

Septembre 2015, la famille Desjardins revient une fois de plus dans l’actualité.  Le MAPAQ a reçu une plainte et la famille a reçu la visite d’un inspecteur du MAPAQ .

«Ils ont visité dans la cave partout dehors. Ils ont dit tout était beau,  tout était correct», a déclaré Jacqueline Thibeault.

La journaliste Marie-Pierre Beaudoin de CIMT (TVA)  relate:

Rappelons que Jacqueline Thibeault a écopé d’une peine en février 2013.  On peut lire dans le jugement  une «Interdiction de détenir des animaux pour une période de 5 ans». 

Après vérification, un autre jugement a été rendu en mai 2015. Le tribunal interdit à Claire Desjardins et Jacqueline Thibeault, d’avoir la garde ou d’être propriétaire de plus de deux animaux chacune pour une période de 4 ans.


Reportage de Marie-Pierre Beaubien de CIMT (TVA).