Bourreaux d'animaux


Pierre Masse

coupable de 2 chefs de cruauté envers les animaux

reçoit comme sentence:

absolution conditionnelles pour avoir trappé un chien,
75 heures de travaux communautaires,
amende de 4655 $ pour les soins vétérinaire,
et don de 500 $ à la SPCA de Val d'Or.


Le 13 janvier 2014, Pierre Masse, exaspéré de la présence de chiens pas attachés dans son quartier, installe un piège à castors avec du bacon comme appât pour les trapper.

Cette même journée, omme chaque matin, Kali, une chienne labrador de 5 ans, a quitté son domicile pour aller faire ses besoins. Inquiète qu’elle ne soit pas de retour rapidement, sa maîtresse, Anne Beaudoin, a entrepris des recherches, mais sans succès. Kali est revenue à la maison trois heures plus tard avec un piège à castor autour du cou.

La chienne a réussi à se dépendre du piège à force de gruger une corde qui retenait le piège au sol, ce qui lui a brisé plusieurs dents. La chienne a ensuite passé à travers un petit boisé afin de revenir à la maison, laissant plusieurs traces de sang sur son passage.

«Je ne pourrai jamais oublier l’image de ma chienne avec le piège autour du cou. On s’est mis à quatre personnes pour tenter d’enlever le piège, c’était très difficile. Kali souffrait beaucoup», a indiqué Mme Beaudoin.

Après avoir été opérée pendant environ cinq heures, Kali est décédée des suites de ses blessures environ trois mois plus tard.

«Elle ne méritait pas cette mort et toute la souffrance qu’elle a vécue. C’était une chienne qui adorait jouer avec les enfants. Elle n’aurait pas fait de mal», a indiqué Mme Beaudoin.

Pierre Masse plaide coupable à 2 chefs de cruauté envers les animaux soit:


  • Tuer ou blesser des animaux qui ne sont pas des bestiaux
  • Faire souffrir inutilement un animal

Pierre Masse a plaidé coupable le 25 février 2015 à deux accusations de cruauté envers les animaux. Son avocat, Me Pascal Jolicoeur, demande une absolution conditionnelle pour son client alors que la Couronne demande 45 jours de détention. L’accusé devra aussi rembourser plus de 4000 $ à Mme Beaudoin pour les frais de vétérinaire. 

Le 27 février, Pierre Masse reçoit cette sentence:  Son avocat, Me Pascal Jolicœur, a demandé et obtenu l’absolution conditionnelle afin que son client puisse continuer d’aller aux États-Unis. Pierre Masse devra effectuer 75 heures de travaux communautaires et rembourser plus de 4655 $ de frais de vétérinaire à la plaignante, Anne Beaudoin. Il devra aussi remettre un don de 500 $ à la SPCA de Val d'Or.


On voit la corde qu’elle a dû gruger pour réussir à se déprendre.


le Fil de presse 

Le 25 février                               
Le Journal de Montréal
Il installe un piège à castors pour trapper des chiens

Le 27 février                               
Le Journal de Montréal
L’absolution pour avoir trappé un chien